Le prochain rendez-vous du ieudi 29 novembre 2012 de 18h45 à 20h30 accueillera, pour sa soixante-deuxième édition, Dominique Cardon, Centre d’étude des mouvements sociaux, EHESS et chercheur au laboratoire des usages d’Orange Labs autour du thème : “Politique des algorithmes : de potentiels challengers au PageRank”.

On proposera une réflexion sur les propriétés organisationnelles, et notamment algorithmiques, de l’espace public numérique. Le web que nous connaissons ne serait pas le même s’il n’avait pas été profondément nourri, domestiqué et organisé par l’algorithme qui le classe. L’organisation du web par les métriques de classement ne cesse d’interagir avec la forme des énonciations dont le web fait document. C’est parce que ces documents s’adressent entre eux des liens de reconnaissance que la métrique du PageRank a pu construire une représentation de l’information proche de celles qui prévalaient dans l’espace public traditionnel. Cependant, la domination du PageRank sur l’ordre du web apparaît aujourd’hui de plus en plus fragile. S’appuyant sur une conception de la qualité des documents, inspirée par les métriques d’autorité issues de la communauté scientifique, il se voit concurrencé par la multiplication des classements affinitaires personnalisés, comme le “Fil d’actualité” (newsfeed) de Facebook ou la “Chronologie” (timeline) de Twitter, lesquels deviennent, pour certains internautes, la principale porte d’entrée vers les informations. Le web documentaire et le web des réseaux sociaux sont en effet en train de définir deux écosystèmes différents. La diversification des usages, et notamment le tournant conversationnel des réseaux sociaux, a guidé les internautes vers d’autres modes de navigation, de signalement et d’exposition aux informations qui n’empruntent pas le chemin des moteurs de recherche, mais celui des réseaux d’affinités qu’à construits l’internaute pour personnaliser les informations qui viennent vers lui.

Inscription.

Comments are closed.