Dans Wikipedia

Dans la colonne de gauche d’une page Wikipedia, sous la rubrique “Imprimer / exporter”, cliquer sur “Créer un livre” puis cliquer sur le bouton vert “Démarrer le créateur de livres”.

Dès lors, dans votre navigation sur Wikipedia, toutes les pages auront sous leur titre un cartouche “Créateur de livres” vous permettant à tout moment d’ajouter dans votre livre la page que vous consultez. Vous pouvez ainsi composer un livre personnalisé avec les articles de votre choix. A tout moment il est possible d’afficher le livre, d’y ajouter et d’en ôter des pages.

Pour générer le livre, cliquer sur “Afficher le livre”. Dans le cartouche “Télécharger” sélectionner le format choisi (dans notre cas ePub) puis cliquer sur le bouton “Télécharger”. D’autres formats sont disponibles comme OpenDocument qui permet de modifier le document avec LibreOffice ou le format PDF.

Dans LibreOffice (et OpenOffice)

Extension Writer2ePub : une fois l’extension installée, ouvrir le document avec LibreOffice (ou OpenOffice) puis aller sur : Fichier | Exporter | choisir ePub dans le menu déroulant.

Pour les documents nécessitant une table des matières, on préférera utiliser le logiciel Calibre. Le Labo de la BnF a publié une fiche pratique (PDF de 8 pages) très bien faite sur son blog. Le site Floss Manuals propose une documentation d’une centaine de pages sur la création de fichiers ePub à partir de logiciels libres en format PDF et ePub (export en haut à gauche de la page).

Convertisseur de formats RTF, PDF… en ePub

Calibre : logiciel open source, libre et gratuit qui permet de lire, cataloguer et convertir des fichiers en format ePub [Cf. les documentations indiquées supra].

Versions : Windows, Windows 64, Portable (très pratique), Linux et OS X.

Tags:

Comments No Comments »

Le prochain rendez-vous du ieudi 29 novembre 2012 de 18h45 à 20h30 accueillera, pour sa soixante-deuxième édition, Dominique Cardon, Centre d’étude des mouvements sociaux, EHESS et chercheur au laboratoire des usages d’Orange Labs autour du thème : “Politique des algorithmes : de potentiels challengers au PageRank”.

On proposera une réflexion sur les propriétés organisationnelles, et notamment algorithmiques, de l’espace public numérique. Le web que nous connaissons ne serait pas le même s’il n’avait pas été profondément nourri, domestiqué et organisé par l’algorithme qui le classe. L’organisation du web par les métriques de classement ne cesse d’interagir avec la forme des énonciations dont le web fait document. C’est parce que ces documents s’adressent entre eux des liens de reconnaissance que la métrique du PageRank a pu construire une représentation de l’information proche de celles qui prévalaient dans l’espace public traditionnel. Cependant, la domination du PageRank sur l’ordre du web apparaît aujourd’hui de plus en plus fragile. S’appuyant sur une conception de la qualité des documents, inspirée par les métriques d’autorité issues de la communauté scientifique, il se voit concurrencé par la multiplication des classements affinitaires personnalisés, comme le “Fil d’actualité” (newsfeed) de Facebook ou la “Chronologie” (timeline) de Twitter, lesquels deviennent, pour certains internautes, la principale porte d’entrée vers les informations. Le web documentaire et le web des réseaux sociaux sont en effet en train de définir deux écosystèmes différents. La diversification des usages, et notamment le tournant conversationnel des réseaux sociaux, a guidé les internautes vers d’autres modes de navigation, de signalement et d’exposition aux informations qui n’empruntent pas le chemin des moteurs de recherche, mais celui des réseaux d’affinités qu’à construits l’internaute pour personnaliser les informations qui viennent vers lui.

Inscription.

Comments Comments Off

http://abu.cnam.fr (pas de format ePub mais du texte qui peut être converti)

http://www.gutenberg.org

http://www.bouquineux.com/

http://www.bibebook.com/ éditions soignées

http://books.google.fr (même si le circuit n’est pas toujours simple)

http://www.ebooksgratuits.com/

http://www.feedbooks.com/publicdomain

http://www.wikibooks.org/

http://openlibrary.org/

http://classiques.uqac.ca/

http://beq.ebooksgratuits.com/ Bibliothèque électronique du Québec

http://gallica.bnf.fr/ebooks Bibliothèque nationale de France

http://fr.wikisource.org/ Projet Wikimedia

http://www.inlibroveritas.net/

http://bmlisieux.com/

http://www.livrespourtous.com/

http://theatregratuit.com/

http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/articles.php?lng=fr&pg=21190 Quelques œuvres philosophiques du XVIIe siècle sur le site de l’académie de Grenoble

http://www.bookdepository.co.uk/free

http://bibliothequenumerique.tv5monde.com/

Nos livres : catalogue de livres électroniques du domaine public francophone

http://efele.net/ebooks/

Dans les payants sympas sans DRM, il y a :
http://www.publie.net/

Livres numériques et accessibilité

Le blog du Labo de la BnF consacre un article à “Accessibilité : Panorama de l’offre de livres numériques“.

(last update: 2015/12/31)

Tags:

Comments No Comments »

blackberry : (la) mûre de ronce [fem.]

blackcurrant : (le) cassis (ou (la) groseille noire)

blueberry : (la) myrtille

cowberry : voir lingonberry

cranberry : (la) canneberge (grande airelle [fem.] rouge d’Amérique du nord)

elderberry : (le) sureau

gooseberry : (la) groseille à maquereau

jostaberry : (la) casseille (croisement entre le cassis et la groseille à maquereau)

lingonberry (or cowberry) : airelle [fem.] rouge

loganberry : (la) mûroise ou (la) mûre de Logan (croisement entre la mûre et la framboise)

mulberry : (la) mûre de mûrier [masc.]

raspberry : (la) framboise

redcurrant : (la) groseille rouge (ou (le) raisinet en Suisse)

strawberry : (la) fraise

whitecurrant : (la) groseille blanche (une variété albinos de la groseille rouge)

wolfberry : (la) baie de goji

Savoureuse vidéo sur le blackberry (en anglais) : My Blackberry Is Not Working! - The One Ronnie, Preview - BBC One

Comments No Comments »

Le prochain rendez-vous du jeudi 12 avril 2012 de 18h45 à 20h30 accueillera, pour sa cinquante-neuvième édition, Emmanuel Lazinier, ex-évangéliste des technologies Web au ministère de la défense, créateur du premier site sur XML en France et Eric van der Vlist, Dyomedea, autour du thème : “XML, que reste t-il après la vague ?”

Emmanuel Lazinier : “XML et le grand public : un rendez-vous manqué”

Lorsque XML est apparu sur la scène informatique, il a suscité de grandes espérances, et en particulier, en ce qui me concerne tout au moins, celle de contribuer significativement à réduire la véritable fracture numérique : celle qui sépare les “lettrés” du numérique de l’immense majorité des simples “alphabétisés”. Plus de treize ans après il faut reconnaître que ce rêve ne s’est pas réalisé, et je souhaite inviter les participants à réfléchir avec moi sur cet espoir déçu :

  • était-il utopique ?
  • s’il ne l’était pas, qu’est-ce qui a manqué pour qu’il se réalise ?
    • du côté du public (ignorance/peur de l’informatique en tant que science/technologie ?)
    • du côté des professionnels
      • ont-ils trop privilégié XML en tant que solution à leurs problèmes immédiats ?
      • ont-ils failli à fournir au grand public les outils qui lui auraient permis de mettre plus facilement “le pied à l’étrier” ?
      • ont-ils eu tort de ne fournir au grand public que des outils qui le dispensent d’être tant soit peu informaticien ?

J’espère que ce sujet pourra conduire à une discussion intéressante, mêlant analyses culturelles et technologiques.

Eric van der Vlist :

XML a été créé pour “mettre SGML sur le Web”. Quatorze ans plus tard et en dépit d’un succès inconstestable, XML est abandonné sur le Web au profit de HTML et de JSON. Comment expliquer cet échec et que reste t-il de XML maintenant que le “hype” est retombé ?

Inscription.

Tags:

Comments Comments Off

FreeMind

FreeMind est un logiciel libre et gratuit de mind mapping.

Ce type de logiciels sert à organiser la pensée, structurer des travaux de brainstorming et, plus généralement, à bâtir des cartes heuristiques.

Télécharger FreeMind

Pour télécharger FreeMind : http://freemind.sourceforge.net/wiki/index.php/Download

Choisir « All-inclusive version ».

Prise en main rapide

Depuis un nœud actif (souris positionnée au-dessus, ce qui le grise) :

  • touche Inser : ajout d’un nœud fils

  • F2 : modification du contenu du nœud

  • touche Entrée : ajout d’un nœud frère

  • CTRL-flèche : décalage du nœud vers le haut, le bas, la droite ou la gauche

  • touche Suppr : suppression du nœud (attention : cela supprime aussi tous les noeuds dépendants)

  • clic droit : menu contextuel pour de nombreuses opérations

Pour rattacher un noeud (et ses nœuds dépendants) à un autre, on peut le faire avec un glisser-déposer (drag and drop) de la souris.

Ajout d’un lien entre deux nœuds distants : sélectionner le lien émetteur puis le lien cible en maintenant la touche CTRL enfoncée, puis CTRL-L (link).

Pour regrouper des nœuds dans un nuage, cliquer sur les nœuds sélectionnés avec la touche CTRL enfoncée pour les griser, puis cliquer sur l’icône nuage dans la barre du haut.

On peut ajouter des icônes (barre de gauche), des images et des liens Web dans les nœuds.

Pour annuler l’opération précédente : CTRL-Z.

Pour publier en PDF : Ficher | Export | PDF

Formats d’export : HTML, XHTML, SVG, PDF, PNG, JPG

Penser à sauvegarder souvent ses travaux : CTRL-S (save).

Tags:

Comments No Comments »

Les applications portables http://portableapps.com/ sont des applications packagées afin qu’elles n’aient pas besoin d’être installées sur le PC où elles seront utilisées. Elles ont été modifiées de façon à pouvoir être exécutées à partir d’un dispositif externe en ne stockant rien sur le PC hôte. Ce qui fait qu’elles sont inconnues de la base de registre. On doit donc lancer d’abord l’application et faire Open du fichier à utiliser. Exemple : lancer LibreOffice puis Ouvrir example.doc

Soit les applications portables peuvent être lancées par leur .exe, soit par un menu http://portableapps.com/download qui apparaît dans la barre des tâches. Beaucoup d’entre elles sont localisées en plusieurs langues. On peut ajouter et ôter du menu toute application facilement. L’installation d’une application se fait très rapidement (UnZip dans le bon répertoire et c’est tout) du fait qu’elles sont déjà packagées, prêtes à l’emploi et non référencées dans la base de registre. C’est aussi une façon rapide et élégante de tester des applications sans polluer le PC.

Le nombre d’applications portables augmente régulièrement et dans de nombreux domaines http://portableapps.com/apps La plupart sont libres (afin de packager, il faut avoir les droits) ou gratuites (comme Google Chrome, XnView… pour lesquelles ils ont eu l’autorisation).

Mes “indispensables” sont :
http://portableapps.com/apps/graphics_pictures/xnview_portable conversion tous formats et transformation d’images
http://portableapps.com/apps/utilities/lightscreen_portable capture de zone, de fenêtre, d’écran
Tags: ,

Comments No Comments »

Le prochain rendez-vous du jeudi 3 décembre 2009 de 19h45 à 21h45 accueillera, pour sa quarante-cinquième édition, Xavier Cazin, autour du thème : “Google Editions — un coup de pied dans la fourmilière”.

Tout en continuant leur campagne de numérisation d’ouvrages issus des bibliothèques, Google ont annoncé il y a un mois qu’ils entreraient pour de bon dans l’industrie de l’édition numérique en 2010. Les principaux groupes d’édition se sentent menacés, mais n’ont pas l’air de trop savoir comment réagir.

    Si menace il y a, quelle est-elle ?

  • Nous nous demanderons quel(s) rôle(s) Google peut jouer dans le paysage éditorial, et quelles sont les conséquences de ce positionnement selon qu’on est auteur, éditeur, libraire ou… lecteur.
  • Nous chercherons à savoir quels peuvent être les arguments de l’édition numérique pour ne pas voir son avenir dépendre entièrement de ce nouvel acteur.

Xavier Cazin est co-fondateur d’immatériel.fr, une plate-forme de distribution et de valorisation du contenu éditorial. Son blog est blog.immatériel.fr.

Inscription sur le site sparklingPoint : communauté d’échange d’expériences sur les technologies de l’information.

Tags: , ,

Comments Comments Off

Le prochain rendez-vous du mercredi 11 février 2009 de 20h15 à 22h00 accueillera, pour sa quarante-quatrième édition, Frédéric Bordage, journaliste et consultant indépendant, animateur du blog greenIT.fr, autour du thème : “Vers une informatique responsable / positive”.

L’informatique a des effets de levier puissants sur nos comportements. En modifiant certaines de nos habitudes, l’informatique contribue à réduire la pression environnementale tout en développant une nouvelle économie plus positive. Exemple : co-voiturage => auto-partage => télétravail. C’est bien plus efficace que tous les progrès promis par les constructeurs automobiles et cela contribue à aller vers la “low carbon economy”.

IMPORTANT : Bien noter qu’à titre exceptionnel le jour change : un mercredi (au lieu du jeudi), l’heure change : 20h15 (au lieu de 18h45) et le lieu change : Paris 11e (au lieu de Paris centre) mais reste très accessible, tout près d’un métro. Les modalités changent également légèrement et sont détaillées dans notre invitation par email ou sur simple demande.

Inscription sur le site sparklingPoint : communauté d’échange d’expériences sur les technologies de l’information.

Tags: ,

Comments Comments Off

Le prochain rendez-vous du jeudi 26 juin 2008 de 18h45 à 20h30 accueillera Xavier Cazin, ancien directeur éditorial des Éditions O’Reilly France et co-animateur du blog http://immateriel.fr , autour du thème : “Impacts des NTIC sur l’édition”. La discussion portera sur l’impact des nouvelles technologies sur l’industrie de l’édition, qu’elle soit traditionnelle ou numérique.

Inscription sur le site sparklingPoint : communauté d’échange d’expériences sur les technologies de l’information.

Tags: , ,

Comments Comments Off